Musicorama

by MILTON EDOUARD

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
UN JOUR A LA TERRE Les filles faut pas les ranger. Les filles veulent d'abord coucher. Parce que les filles ça n'a rien de vrai. les filles ont toujours rêvé d'un autre homme. mobile homme immobile homme... Et toi Un jour à la terre, un autre à la baille tu voudrais noyer ce truc éphémère ce qui te fait perdre pieds. Les filles faut pas les cliquer. Les filles toujours maquillées. Parce que les filles ça n'a rien de très... Les filles ont toujours rêvé d'un autre homme.
2.
Du Poséidon 03:36
3.
Chut! 03:07
4.
Nemo 03:40
Nemo? Il n'y a plus de Nemo, il ne reste que des mots. C'est sans aucun doute, la plus belle place. Qu'est ce que ça peut foutre de refaire surface, au soleil capitaine, au soleil, capitaine Nemo. Qu'est ce que ça te coûte? Tu chasses aux ballasts laissant sur ta route, tes plus belles traces de soleil: mercure... de soleil, capitaine Nemo.
5.
Hypernurbs 03:51
6.
Désert 03:38
L'horizon est Diesel, c'est encore loin la mer sur une plaque en fer blanc on peut lire "désert". Des signaux de fumée, un train qui passe on prend un dernier verre de trop et quand on s'embrasse, il fait toujours très chaud. Allez viens, on les prend quand même tes chagrins et mes grands je t'aime c'est l'éther des terriens. Le vent balaye nos traces: face à face mes yeux dans tes yeux... Le ciel pur est un ange qui dégaine son long revolver.
7.
A la beauté bizarre, aux étranges voyage, à la face cachée de l'Astre vieillissant. A la plage allumée par les flammes dansantes sur la mer irisée que la lune étincelle. A la douceur du sable, froid dessus, chaud dedans à la nuit qui se penche, renversante... Elle a tourné la tête planté ses deux crochets qui t'injectent de l'eau de feu. La dose était forte le venin aussi il n'y a pas d'antidote au Paradis. Le sourire à la bouche, in extenso, c'est la métamorphose du crapaud. Elle a tourné la tête, après plus rien, il n'y a pas d'antidote à la fin.
8.
Bill 03:23
Bill habite à Bilbao ville. Il a des bas, il a des hauts, Bill. C'est un sombre torero. Un americano, qu'on surnomme Buffalo Bill. Los péones cherchent Bill Los matardores like Bill Los picadores want Bill Alors où est-il Bill? Quand le soleil est très haut, dans les rues de Bilbao ville. Tu as des yeux dans le dos, qui voudraient te faire la peau te renvoyer au Buffalo Grill! Los péones aiment Bill Los matardores like Bill Los picadores want Bill Alors qui veut killl Bill? Tu as le sourire facile BIll pour les filles de Bilbao ville. Quand elles te regardent dedans, qu'elles te mordent jusqu'au sang comme un buffalo blanc, Bill! Los mujeres like Bill Las brujas want Bill Los matadores aiment Bill Alors qui a kill Bill?
9.
10.
En fait! 01:58
En fait c'était bien, avec toi en fait, l'air de rien. Je ne sais pas, en fait, c'est comme un comme un tout en fait. En fait ça t'arrange tous ces SMS te dérange t'es pas fou en fait réponds pas t'as raison, en fait t'es pas là, en fait. En fait tu voulais me connaître en fait pour jouer. Mais à quoi au fait c'est bizarre... C'était un jeu en fait pour le soir. En fait tu me touches comme un Polnareff sur la bouche. Un électrochoc en fait en images, des milliards d'étoiles en tête: un carnage, en fait. En fait tu voulais me connaître en fait pour jouer. Mais à quoi au fait c'est bizarre... C'était un jeu en fait pour le soir. En fait c'était ça: le dernier T-rex c'était toi! Au fait, tu fais quoi, de tes jours, et l'amour?
11.
Jocelyne 04:18
C'est qu'elle est immense, elle est plus grande que moi. Jocelyne, elle est plus grande que moi. Chacun et chacune cherche Jocelyne Chacun et chacune cherche son ça c'est qu'elle immense: elle est plus grande que moi...
12.
Cette nuit là je me lève sans le moindre atout. dans le plus simple appareil: net, flou. Un oeil sur le flacon d'où s'écoule le sable, la goutte sur mon front reste instable. Tout doux, l'hiver, tout doux, la douleur, tout doux le feu, tout doux, je dors. Tout doux la com' tout doux, la chance tout doux l'angoisse, tout doux, j'efface. Cette nuit la est la même, je la connais déjà. dans l'intimité je l'appelle: insomnia. je lui joue ces quelques notes, comme autant d'étoiles, sur les murs de la grotte: c'est au poil. Tout doux, l'hiver, tout doux, la douleur, tout doux le feu, tout doux, je dors. Tout doux la com' tout doux, la chance tout doux l'angoisse, tout doux, j'efface. Après je regarde en l'air, comme si j'étais là, pour croiser le fer avec, moi. Dans le meilleur de moi même, j'ai compté les coups. le fin mot de la fable: net, flou.
13.
Jean et Jack 03:26
Où était passé Jack: parti avec mon fric des liasses de billets en sacs, en packs de lait, en briques... Le vent dans tout l'appart, fait voler tous les classiques: des scénari pour maniacs de polars érotiques. Encore, je tourne encore, c'est moi qui met les disques... J'ai sauté dans ma Buick, le numéro de Jack était écrit au Bic sur le cuir du siège back. les chiffres laissés par Jean, m'ont mis un peu en vrac, il fallait que je clean ces idées d'insomniaques. Encore, je tourne encore, c'est moi qui met les disques... Je roulais bien trop vite, en fouillant dans la boîte à gants où les disques attendaient les watts. Avant que le mange disque avale Charly Wat J'ai pris dans le pif la Ford de Jean et Jack. Encore, je tourne encore, c'est moi qui met les disques...
14.
Tout savoir 03:29
15.
Nue 03:16
C'était dans un hôtel, loin d'ici. Après l'orage, elle s'est endormie d'un profond sommeil: cadavre exquis Elle était sans dessus, dessous rien sur elle. Elle avait un dragon bleu tatoué sur la hanche il crachait du feu, insolent "m-as tu vu" Non je n'ai pas eu peur, j'ai allumé une cigarette soufflé la fumée vers la fenêtre. Elle était sans dessus, dessous rien sur elle. Non, je n'ai jamais cherché à la revoir elle non plus d'aileurs. Tu sais , les femmes, les hommes aussi.....
16.
17.
Birdy 00:52
18.
Je suis le garçon d'étage de l'hôtel Paradis. Dans les couloirs je passe mes nuits à écouter aux portes: à définir des sortes de cris et de soupirs, sans voir. Je suis le garçon d'étage de l'hôtel Paradis. Dans les couloirs je nage la nuit. Et je mène l'enquête j'aimerais voir leur tête quand elles se ruent sur un lit. Mais je suis le garçon d'étage de l'hôtel Paradis, je ne croise personne la nuit. Au dernier étage de l'hôtel Paradis j'ai une chambre nase et un lit qui reste vide encore. mais quand je serais mort je prendrais une suite à l'hôtel Paradis.
19.
A l'étage au grenier, un calibre Calabrais derrière lui il y a elle qui me vise me rappelle: "il faut que tu payes" me dit-elle. "les chameaux sont des muffles et leurs mulkes sont en buffle" "il faut que tu payes" me dit-elle. Du vino, dans les verres on se parle, on s'affaire... je distingue une dingue dans sa prunelle. "il faut que tu payes" me dit-elle. Touche pas au chien! pas la queue de détente.... Il faut que tu payes et tu vas payer d'une balle bien placée...
20.
Détaché, un morceau de banquise flotte. Assis dessus, je rame jusqu'aux Marquises. Un type à la mèche rebelle regarde plus loin, il veut gagner la course, du Printemps glacé. Devant moi, des statues de sel, ça et là me font penser à celles, qui restent. Derrière moi, des carcasses de baleine: totems égarés. Attaché à mon bout de banquise je rame jusqu'à la mer promise. Et le soleil est là, je vais gagner la course: briller de mille éclats. Vue de satellite, il ne reste rien....
21.
22.
23.
J'ai horreur de son pas de chasseur en approche, comme sabot de boucs sur le pavé humide. Je frémis à l'écho qui monte de l'escalier, percussions hystériques de ses talons aiguilles: au fond de l'orifice, j'entends la clé. Blotti sous le tapis lentement je respire... Un soupir disgracieux laisse échapper dans l'air l'haleine de ventre creux d'un régime imbécile. J'étouffe sous la laine, poussiéreuse, acariene, je veux voir la scène: l'incroyable Strip-Tease... Une dentelle noire effleure mes narines, d'un geste rapide et froid, j'inspire. Le flash back est rapide, mais les images sont claires. la forêt sous la neige et ses flocons légers. Un grand cerf à l'arrêt fixe le canon black d'un fusil à lunette, juste avant que ne claque... Une balle en fusion dans la blancheur glacé La fourrure rougit, la nature fait silence l'animal se raidit, s'écroule comme on danse... Comme on danse.
24.
Silence 02:02
Il est si long, si lent, si lent ce long silence il en dit long souvent, plus long que ce qu'on pense ce n'est qu'un rien du tout. Il est si long, si lent, si lent ce long silence il en dit long souvent, plus long que ce qu'on chante ce n'est qu'un rien du tout. Il est si long, si lent, si lent ce long silence jusqu'à la fin, au bout de l'horizon qui danse. ce n'est qu'un rien du tout. si long, si si si lent.
25.
milton edouard
26.

about

Extraits d'albums: 1999-2009
Photos Julia teyssier
toschusslabel record
Enregistré et produit
par milton édouard
mixage: Only God Knows:
Grand tourisme

credits

released July 18, 2011

Xavier Desplas, Featuring (Zambla, Brisa Roche,Bernadette Du Rousseau Dugontier,)
Arrangements " nemo" Jean Louis Hennequin
Maurice Dulac, franZ Goeth, Michael Lapie, Thomas Jean, Philippe Guillotel, Jean François Desplas, Vincent Bernardon, Michel Ripoche

license

all rights reserved

tags

about

milton edouard Paris, France

Songwriter

contact / help

Contact milton edouard

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Musicorama, you may also like: